En 1915 des mangas pour les soldats alliés.

Déjà des pinup en 1915 dans le style manga, aux longues jambes et grands yeux !

 

 

 

Pour les enfants.

La  TSF dans les BD.(cliq  pour agrandir)

Que faire pour attirer les enfants au jardin?

Que faire pour distraire les petits enfants trop addicts aux écrans  et les attirer au jardin? Ma première idée: faire un petit  »accrobranche » entre trois arbres du jardin, mais c’était se condamner à la vigilance et la présence permanente à coté. La grande sagesse qui caractérise les grands pères a préconisé le retour aux activités ludiques au raz du sol. Dans notre société des réseaux nombrilistes et vidéo  »hautement  éducatives »,  il est de bon ton de rester au ras du sol. Donc optons pour des cabanes en bois.

 Deux exemplaires furent nécessaires,  vu le nombre des descendants et leurs possibles jalousies. Les matériaux utilisés sont robustes et en principe résistant en extérieur : bois massif en plancher bouveté de 22 mm, panneaux bois compressé OSB3 (uniquement qualité 3) en 15 ou 18 mm, cornières percées galvanisées et enfin boulonnerie galvanisée en 6 mm. Pour des huit dix ans maximum on choisi un faît à 160 cm et une surface de environ un mètre carré. Le toit déborde largement devant et derrière.

(cliq  pour agrandir)

 

Jouets optiques: (ou disque praxinoscopique).

Il s’agit de disques vinyle  78 t/minute pour enfants, sur chaque face une comptine est gravée et une couronne papier en couleur portant 16 dessins forme un mouvement répétitif à 16 images.  Ce dessin animé sonore fonctionne selon le principe du praxinoscope.  Ces disques des années 50 étaient vendu avec un manège à 16 miroirs posé au centre du disque.

                           

Il s’agit d’une vielle invention liée à l’histoire du pré-cinéma (sujet passionnant), qui eut un grand  succès ludique au XIX ieme. Quelques noms ont marqué ces inventions qui cherchent a créer l’illusion du mouvement (Ferdinand Plateau, Émile Reynaud, FrittonWilliam Horner, et bien d’autres). Les lecteurs curieux feront des découvertes sans fin en s’aidant de quelques mots clés (Thaumatrope, phénakistiscope, zootrope, folioscope, praxinoscope etc..).  Ayant trouvé en vide grenier de curieux disques 78t  illustrés de figurines genre dessin animé (voir ci dessus) j’avais orienté ma curiosité vers le pré-cinéma. Il apparait que ces disques utilisaient un manège à miroirs (16 dessins sur le disque, donc 16 miroirs). Malheureusement je ne possédais pas le manège, mais le principe était clairement identifié: le praxinoscope. 

Après quelques dessins en 3D et un peu de trigonométrie, la découpe des miroirs fut faite dans du polycarbonate métallisé (décors de vitrine récupérés). Ce sont des trapèzes de 15 , 10, et 45 mm. Ils sont collés sur deux pièces de diamètre 84 mm et 52 mm.   Il n’y a plus qu’a placer le disque et le manège sur le tourne disque en 78 t/min , son et image forment alors une jolie comptine.

Ne manquez pas la vidéo plus bas!!!

ci dessus :la construction du manège optique.  (cliq  pour agrandir)

voyons ce que cela donne avec le manège à miroirs en rotation à 1,3 t/s.

Petite vidéo de Cinéma Sonore avec le manège optique..

(patience le chargement est long, car la vidéo est quelque par sur la planète!).

 

Une autre comptine !

(patience le chargement est long, car la vidéo est quelque par sur la planète!).

 

 

On se lance avec Sidonie dans le dessin animé (pour les we pluvieux)!

Activité manuelle de dessin qui exerce le soin, la précision, la réflexion, la concentration, enfin tout le contraire de ce qui se  »développe » devant un écran  ludique et oxymorique, !

On découpe des bandes de papier de 50 x 5 cm,  puis 10 cases de 5 x 4 cm y sont marquées, le bout en trop servira à les coller bout à bout en anneau de 40 + 40 cm de périmètre.

Deux  plateaux de polystyrène (25 et 30 cm) collés et percés au centre constituent le support ajouté au tourne disque.

Sidonie pendant ce temps décompose en couleur le mouvement de son choix (un jongleur) en 20 poses.

bande-praxi20     bande-montee

Voyons ce que cela donne avec la bande dessinée et installé sur le plateau à la vitesse de 1,3 t/s (ou 78 t/min) !

(patience le chargement est long, car la vidéo est quelque par sur la planète!).

 

Conclusion c’est pas terrible comme effet (déception de Sidonie) !

Le grand père va se mettre au boulot! En clair construire un stroboscope puissant. Achat d’une LED  de 50 W (Chine) à12 €. Construction, essais, amélioration optique, etc du stroboscope. (détail technique dans le rubrique  »avec 10 doigts »).

Voyons l’effet dans une pièce obscure avec stroboscope réglé:

Bien régler la fréquence du stroboscope ?

Nous avons 20 petits dessins sur l’anneau de papier, le tourne disque 78t/min passe donc 20 images pendant 1,3 s, soit ~ 15,4 images/s. Pour fixer l’apparence la fréquence du stroboscope est 15,4 Hz.

Mais un détail d’importance: combien de temps doit il resté allumé à chaque éclair? On vient de voir 1,3s pour développer 80 cm, soit une vitesse de défilement devant l’œil de ~0,62 m/s. Pour accepter  un  »bouger » de l’ordre du mm nous devons allumer la lumière pendant une durée maximum de 0,001/0,62 soit 1,6 ms. L’éclair est allumé finalement pendant 1 ms.

Voyons le dispositif complet:

jouet optique animé

strobo7

Transformons le dispositif en zootrope, de manière simple:

Ajout d’une bande (40 +40 cm) deux fois plus haute, on y découpe des fentes de 4,5 mm espacées comme les images ( 4 cm). Installée comme précédemment sur le plateau polystyrène , elle constitue la couronne à l’intérieur de la quelle on place le dessin animé (toujours le jongleur!).

 

praxinoscope transformé en zootrope

Praxinoscope transformé en zootrope: c’est le retour au simplissime puisque le stroboscope est inutile!!

Le tourne disque est en 78 t/min.

(patience le chargement est long, car la vidéo est quelque par sur la planète!).

optic toy

Stroboscope à LED 50 W
Éclair 1 ms période environ 5 à 200 ms

 

Un autre jouet optique le phénakistoscope.

(du grecphenaxakos =  trompeur  et skopein = examiner) .

Jouet de salon très rependu et on reste dans la même époque, l’obturateur est constitué de fentes , en nombre égal à celui des motifs du disque film (ici 10). L’obturateur a un diamètre de 20 cm .Les disques images sont obtenus à partir de copies couleurs (16 cm). Un système molette et vis permet le changement rapide de disque image. On suggère un éclairage puissant vers les images mais invisible pour le téléphénakispectateur. (du grec phenaxakos =  trompeur  d’où le terme  abandonné depuis de   »téléphenaxakosvision » pour la la télévision !!!).

(cliq  pour agrandir)

La crèche animée. (à venir)

my paint

Acrylique.

(cliq  pour agrandir).

Crayons.        

(cliq  pour agrandir)

Aquarelles.

Bois en 3D. 

(cliq  pour agrandir)

Pastels.

(cliq  pour agrandir)

Stylo à bille.

     

Sanguine.

Trait au feutre.

Fusain.

Tornade (fusain)

A la plume.

encre water man

 

La TSF pendant la guerre de 14-18

Préhistoire du WIFI ou de la transmission sans fil ou de la TSF.

Rappelons que nos alliés géographiquement proches étaient la Grande-Bretagne, la Belgique, l’Italie (pas longtemps!),  le Portugal,  puis plus loin, les États-Unis d’Amérique,  la Russie,  le Japon,  la Serbie,  le Monténégro,  la Grèce,  la Roumanie. Dans les pays en guerre la communication à distance est indispensable. Le téléphone et le télégraphe (optique et surtout électrique) constituaient l’essentiel des moyens. Les pays industrialisés et scientifiquement actifs s’interessent depuis quelques décennies aux ondes  de Hertz (fin des années 1880). Les anglais, américains, français développent des matériels permettant de transmettre et recevoir par Télégraphie Sans Fils (TSF). Les récepteurs de TSF sont d’abord de simples détecteurs (souvent des cristaux naturels) associés à un bon résonateur sélectif (boite d’accord) permettant d’isoler la bonne fréquence (à l’époque on parle en longueur d’onde λ ). Mais les dispositifs à tube thermoïonique commencent à intéresser par leur sensibilité et possibilité d’amplification. Nés en Amérique et Allemagne, les français le rendront définitivement exploitable et efficace. Il s’agit de la célèbre triode de la Télégraphie Militaire , baptisée lampe  »TM » . Le capitaine Ferrié comprit très tôt l’intérêt de développer des matériels plus sophistiqués et puissants grâce à la miraculeuse lampe  TM. Il lança plusieurs types appareils en fabrication industrielle en faisant appel aux ateliers militaires et aussi au fabricants français spécialisés dans le matériel électrique de précision.

Ci dessous  quelques  lampes TM (certaines ont fait la guerre) et deux lampes allemandes ( une est la copie de la triode française !). (cliq  pour agrandir)

Les récepteurs à cristaux  rescapés  de la Première Guerre Mondiale WWI. Certains sont encore opérationnels! Noter les similitudes entre les modèles français et américains dans la présentation et la conception intérieure. L’anglais garde le principe de l’accord par deux CV et variomètre, mais n’utilise pas la galène. Celui ci utilise soit un détecteur perikon, soit un détecteur carborundum, soit une valve extérieure.

(cliq  pour agrandir)

Les vitrines (un peu de tout!) (cliq  pour agrandir)

Iconographie autour de la Grande Guerre. (cliq  pour agrandir)

Autres matériels de la Télégraphie Militaire émetteur E10.

Appareil de TPS.

(cliq  pour agrandir)

L’incontournable amplificateur universel type 3ter. (cliq  pour agrandir)

La Télégraphie Militaire sauve la Tour FL !   →  Tour FL (cliq  pour lire)